La création de la demande est un procédé visant à accroître la demande de produits ou de services de santé auprès d’un public cible grâce à la communication pour le changement social et comportemental. Elle peut se produire de plusieurs manières:

  • Augmenter de la demande parmi les bénéficiaires existants afin de maximiser ou de maintenir l’utilisation des produits et services de santé;
  • Créer de nouveaux utilisateurs pour encourager les bénéficiaires à adopter de nouveaux comportements, produits ou services;
  • Convaincre les bénéficiaires de rechercher immédiatement des soins de santé, au lieu de ne pas demander de soins tant que leur situation sanitaire ne s’est pas gravement détériorée.

Les programmes de création de la demande, lorsqu’ils sont bien conçus et mis en œuvre, peuvent aider les populations bénéficiaires à atteindre l’objectif d’utilisation accrue des services disponibles.

C’est dans l’optique de parvenir à l’utilisation accrue des services de santé que, conformément à notre Plan stratégique 2016-202, nous sommes engagés dans la Création de la demande dans le District de santé de Lolodorf, région du Sud Cameroun. Deux partenaires nous accompagnent dans cette ambition depuis 2016. Postive Actions for Children Fund (PACF) dans un projet intitulé « Conversations communautaires pour améliorer les résultats de la PTME dans l’aire   de santé de Lolodorf». Et Amplify Change (AC) dans le cadre du projet « Conversations communautaires pour améliorer l’utilisation des services de SSR dans le District de santé de Lolodorf, région du Sud ».

Dans le cadre de ces deux initiatives, la rétention des femmes enceintes dans les services locaux de PTME a connu un bond significatif de l’ordre de 41%. Les autres résultats phares suivants sont à mettre à l’actif de ces deux initiatives :

  • L’amélioration de l’offre et du dépistage chez 3567 femmes en âges de procréer et les hommes ;
  • La rétention de 853 femmes enceintes dans les services locaux de PTME ;
  • Assurer une prise en charge de qualité pour 119 Femmes enceintes/enfants/ partenaires VIH.

Il est à rappeler que ces résultats et d’autres sont à l’origine de l’extension de ces deux projets dans l’optique d’adresser les gaps observés au cours de la mise en œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *